Muffins blancs et roses

Dernier dimanche d’octobre… froid, grisaille, humidité : il faut remédier à tout ça et remettre du soleil dans nos cœurs (et nos bidons !) avec des pâtisseries, le remède ultime contre la morosité 🙂

1477236165426

Avant, j’adorais les muffins,  j’en mangeais par dizaines et j’en préparais presque toutes les semaines. Une véritable passion ! (mais ça, c’était avant, oups pardon !). Au fur et à mesure des essais, j’ai mis au point (on a l’impression de lire la chronique d’un savant-fou qui a trouvé comment réaliser une sombre potion sur laquelle il travaille depuis des mois^^)  un appareil à muffins que je trouve bien dosé en sucre, assez aérien et qui dore plutôt bien pendant la cuisson. Ma spécialité, c’étaient les muffins cœur chocolat & chunks au chocolat. Mais comme toute chose dont on abuse, je m’en suis lassée et j’ai fini par ne plus en faire.

Quand soudain, il y a un mois, j’ai mangé des muffins TROP bons aux framboises et au chocolat blanc. Un vrai délice. Rien de tel pour me donner envie de rouvrir mon grimoire cahier de recettes et de préparer ces délicieux gâteaux. Du coup, après un essai que je trouve assez concluant, je partage aujourd’hui avec vous ma recette de muffins, et plus précisément comment j’ai réalisé ceux aux framboises et au chocolat blanc.

*INGRÉDIENTS (Pour environ 20 muffins)

Pour l’appareil à muffins

  • 120 g de beurre salé
  • 3 œufs
  • 24 cl de lait
  • 1 c. à s. de miel
  • 150 g de sucre (roux ou autre)
  • 3 paquets de sucre vanillé
  • 1 paquet de levure chimique
  • 360 g de farine
  • 60 g de compote de pommes

Pour la garniture

  • des framboises surgelées
  • une tablette de chocolat blanc pâtissier

*ET C’EST PARTI !

/!\ Le principe de l’appareil à muffin c’est de séparer les ingrédients liquides et les ingrédients « solides » durant la préparation…

  • Préchauffez le four à 180°C.
  • Faites fondre le beurre.
  • Ajoutez les œufs, et battez le tout à la fourchette.
  • Ajoutez le lait et le miel. Mélangez. (il s’agit de la préparation n°1)
  • Dans un 2ème récipient, mélangez le reste des ingrédients : farine, sucre, levure, compote. Mélangez (il s’agit de la préparation n°2).
  • Ajoutez la préparation n°1 à la  n°2. Remuez bien, mais il peut rester des grumeaux.
  • Beurrez les moules à muffin.
  • Remplissez chaque moule à mi-hauteur.
  • Placez votre carré de chocolat blanc et deux ou trois framboises surgelées (encore congelées, cela contribue au moelleux du gâteau) puis recouvrez le tout de l’appareil à muffin. Idéalement, il faudrait que le moule ne soit pas rempli jusqu’en haut (au 3/4 disent les experts, moi je laisse une petite marge mais pas autant, peut-être 0,5cm).
  • Mettez au four 20min à 180°C.
  • Les muffins doivent être légèrement dorés !
  • Attendez un peu avant de démouler, sinon les muffins vont s’effriter…

Miam miam ♥ Bon goûter !

N’hésitez pas à me laisser un commentaire si vous testez cette recette =)

Publicités

∼ « Younger » la série qui fait du bien ∼

Je partage avec vous aujourd’hui une nouvelle série, découverte il y a peu et qui m’a rendu accro ! 

Résultat de recherche d'images pour

Dans mes trop nombreux hobbies, on retrouve les séries-télé. Grande série-addict, j’en dévore aussi bien seule qu’avec mes amis et mon chéri, et de toutes sortes. Inconditionnelle de Friends, Breaking Bad, Gilmore Girls ou autre Buffy,  je suis parvenue à me diversifier (avec l’âge diront les plus médisants^^). Il faut dire surtout que l’offre d’aujourd’hui est tellement vaste qu’on a toujours une série à se mettre sous la dent ! Dans les séries du moment, je regarde (comme beaucoup….) Game of Thrones, The Walking Dead, mais aussi, encore et toujours Grey’s anatomy (forever team #McDreamy !), et également Outlander (dont je vous parlerai très vite !).

Aujourd’hui, pourtant, c’est de l’une des héritières de Sex and The City dont je veux vous parler. Darren Star, le papa de la série phare des années 2000, qui a libéré la sexualité de générations de femmes, a remis le couvert avec un nouveau show nommé « Younger » . 

Je suis de la génération qui a regardé Lizzie McGuire avec, à l’époque, la prometteuse Hilary Duff, âgée alors de 14ans. C’est avec une agréable surprise qu’on la retrouve à l’écran dans Younger, un peu plus âgée (mais honnêtement, elle n’a pas beaucoup changé).

Younger c’est l’histoire de Liza, la quarantaine, qui a passé une partie de sa vie d’adulte à être mère au foyer et qui a laissé de côté une carrière prometteuse. Aujourd’hui divorcée, elle se fait refouler de tous les postes qu’elle vise à cause de son âge. Sa meilleure amie, un personnage que j’adore tout particulièrement car très charismatique et un brin cinglé – comme je les aime -, lui conseille de mentir sur son âge. Et hop ! Elle se fait embaucher comme assistante dans une maison d’édition en disant qu’elle a 26ans. Elle se fait des copines plus jeunes (dont le personnage joué par Hilary Duff) et l’aventure est lancée.

younger

Pourquoi est-ce que c’est une série qui fait du bien  ? Parce qu’on rit. On rit beaucoup, on rit tout le temps et on adore les différents personnages ! Des séries où on rit sans qu’il y ait de rires enregistrées toutes les 3minutes, ça se fait rare, et là, on en profite d’autant plus. La série est un peu légère mais parle d’un sujet qui me touche et surtout m’amuse : le generation gap. Vous l’aurez deviné : le comique de ce show réside surtout dans les situations gênantes dans lesquelles l’héroïne se met, étant donné qu’elle ne connaît rien des hobbies, du langage, du mode de vie de la génération Y. Et c’est vraiment drôle. Ca me parle parce que j’ai l’impression d’y voir les situations que je rencontre au quotidien avec mes copines et collègues  plus âgées. Quand je leur parle de certains sujets (de facebook à instagram, en passant par « c’est quoi une cup ») j’ai l’impression de parler une langue étrangère et je retrouve toutes ces situations dans cette série !

La série reprend quelques éléments indispensables pour faire une bonne série girly, qui met des paillettes dans les yeux :700857-younger2_430x573

  • l’héroïne un peu jolie mais surtout un peu godiche
  • une meilleure amie qui donne des conseils avisés
  • une collègue trop sympa qui vous aide à vous fondre dans le monde des « Millenials » à son insu
  • une boss ultra méchante mais finalement pas tant que ça
  • un beau gosse craquant gentil et musclé *o* ♥
  • des beaux vêtements, une intrigue pleine de livres (ça se passe quand même dans une maison d’édition !!) : bref, j’adore.

J’avais besoin de cette série parce qu’il y a de l’humour, de l’amour (quand même un peu) des situations qu’on rencontre toutes, peu importe qu’on soit plutôt dans nos 20 ans, 30 ans voire même 40 ans… ça fait du bien de voir ces moments qu’on connaît si bien et du coup, de se sentir moins seule ! La série présente ce conflit de génération sans chichi et avec beaucoup de justesse à travers un regard un peu critique mais finalement plein d’auto-dérision, et franchement, ça fait du bien une série feel-good de temps en temps =)

ok, ce n’est pas l’extrait le plus glam^^

Regardez l’épisode pilote, vous m’en direz des nouvelles (je garantis au moins un éclat de rire !) 😉 En plus, depuis quelques jours, Téva a décidé de la diffuser le mardi soir et les épisodes sont désormais en Français, pour celles qui n’aiment pas le VOST.

Allez, toutes à vos plaids, et à bientôt ♥

♥ SPECIAL QUOTES – SOURIEZ ;)

Je suis une très grande fan de  citations, les belles, les drôles, celles qui font réfléchir, celles qui restent gravées toute votre vie, celles qui s’envolent une fois que vous avez fini de les lire. Il y a presque toujours une citation qui parvient à faire écho à ce que je vis, à ce que je ressens, à ce que j’ai envie de dire. Le plus souvent, je trouve que d’autres ont formulé mon ressenti bien mieux que ce que j’aurais pu faire. Et aujourd’hui, j’avais envie de vous dire « souriez ».

1473695710648

La plus belle chose qu’on peut offrir à quelqu’un dans la rue, en passant, c’est votre sourire. En répondant au téléphone, en saluant les collègues, en entrant dans un magasin, en demandant une baguette de pain, en remerciant quelqu’un : SOU-RI-ONS ! Le sourire a ce quelque chose qui permet de désamorcer toutes les situations un peu tendues, de réchauffer les cœurs tristes, d’apporter la paix autour de soi. Tout commence par un sourire (et d’ailleurs, je trouve que tout devrait aussi finir avec un sourire). Et c’est ce que Mère Térésa disait « La paix commence avec un sourire ». C’est tellement vrai !

A cela, il faut ajouter qu’un visage qui sourit est bien plus beau qu’une trogne qui fait la gueule ne sourit pas. Je vous renvoie, du coup, à ce super article de Demotiveur qui évoque le travail du photographe Jay Weinstein, cet homme  qui a permis de « mesurer complètement la puissance et la force d’un simple sourire, sans doute l’une des plus belles expressions. » En fait son projet permet de voir des photos avant/après d’inconnus et montre ainsi comme un sourire peut changer la beauté d’un visage. C’est bluffant ! (allez regarder tout ça ici ♥)

Le sourire appelle le sourire je crois. Quand on sourit à quelqu’un, j’ai remarqué que la plupart du temps, il nous le rend et cela est si agréable. Le sourire me réchauffe les jours où je suis morose, les jours gris, les jours de petit moral. Et parfois même, je dirais que me forcer à sourire ça me permet d’aller de l’avant, de ne pas rester coincée dans ma mauvaise humeur.

Alors, souriez cette semaine ! Au moins, cela permettra d’apporter un petit rayon de soleil parmi toute cette pluie (brrrr).

Quiche aux courgettes & au fromage de chèvre

Une question revient souvent à la maison… et je suis sûre que chez vous aussi : le sempiternel « qu’est-ce qu’on mange ce soir ? ». S’ajoute en général un petit regard malicieux, voire même gourmand, de Monsieur Lemons qui sous-entend qu’il espère bien que j’ai une idée sympa et originale. Étant donné que j’ai utilisé mon jocker « bah… je sais pas… tu veux manger quoi toi ?  » déjà plusieurs fois récemment, il faut que je trouve une idée. Eh  hop ! Tout droit sortie de mes recettes d’été, une quiche aux courgettes resurgit tout à coup. OUF ! Je suis sauvée pour cette fois, et ça sera à M. Lemons de trouver une idée pour le prochain repas (mwhahahahah !!!)

1473273698662

Il s’agit d’une quiche que j’ai préparée cet été pour la première fois. Elle s’inspire d’une recette du journal des femmes, originellement élaborée avec des tomates (c’est ♥ ici pour la consulter) mais ce jour-là, j’avais des courgettes à n’en savoir que faire (et de bonnes courgettes du jardin en plus…miam miam !!!). Le résultat est très satisfaisant et je vous propose ici cette recette de quiche, afin de garder un arrière-goût d’été dans votre assiette ! En plus, cette recette est végétarienne. À vos fourneaux !

*INGRÉDIENTS

  • 1pâte brisée (je l’achète souvent toute prête car je n’ai jamais le temps de la faire)
  • 2 ou 3 courgettes 
  • 1 bûche de chèvre
  • 2 œufs 
  • 20 cl de lait
  • basilic frais ciselé à volonté (j’adôôôre le basilic, j’en mets toujours beaucoup !)
  • fromage râpé
  • sel / poivre

*ET C’EST PARTI !

  • Préchauffez le four à 180°C.
  • Mettez la pâte dans un plat à tarte ou un moule à manquer et piquez-la avec une fourchette.
  • Faites cuire la pâte à blanc 15min /!\ astuce : si vous n’avez pas de billes en céramique, utilisez un plat (qui passe au four bien sûr !) d’un diamètre plus petit à mettre au-dessus de la pâte, et cela l’empêche de gonfler. 
  • Laissez ensuite tiédir le fond de tarte et augmentez la température du four à 200°c.
  • Pendant ce temps pelez et épépinez les courgettes.
  • Coupez la chair en dés.
  • Dans un autre récipient  battez les œufs avec le lait.
  • Ciselez le basilic et ajoutez-le, salez et poivrez.
  • Ôtez la croûte de la bûche de chèvre.
  • Parsemez le fond de tarte du fromage de chèvre émietté
  • Ajoutez les courgettes.
  • Versez la préparation aux œufs et ajoutez au dessus un peu de fromage râpé pour faire gratiner.
  • Faites cuire à 200°c pendant 30 à 40 minutes environ ou jusqu’à ce que a quiche soit dorée. Bon appétit !

Comme les courgettes ne sont pas pré-cuites, elles ne s’effilochent pas, et du coup ça change des autres recettes de quiche aux courgettes que je connaissais. On a aimé tout particulièrement les morceaux de bûche de chèvre qui n’ont pas tout à fait fondu à la cuisson… Un régal ! J’espère que ça vous plaira. ♥ 

Gratin d’automne aux noisettes

Un week-end d’octobre de passé, le froid s’est installé …mais pas dans ma cuisine ! Mon four tourne à pleine puissance depuis quelques semaines. Vous l’aurez compris, pour moi l’automne, c’est avant tout une source d’inspiration et un symbole de renouveau dans mon frigo ! J’adore les légumes d’automne mais tous les ans je me fais la même réflexion : alors que j’adore ça, je n’en cuisine presque jamais !! Ce week-end, j’ai donc décidé de remédier à cet outrage envers les légumes d’automne, eux qui n’avaient jamais le plaisir d’être torturés préparés par mes blanches mains (mwahahah, rire diabolique…oui c’est bientôt Halloween, je me mets dans l’ambiance ^^)

Je partage donc aujourd’hui avec vous une recette testée et approuvée par toute la famille Lemons (le mari, les parents… TOUS vous dis-je, et c’est rare de faire autant l’unanimité avec des légumes, croyez-moi !).

Gratin automne.jpg

C’est une recette que j’ai, dans un premier temps, glané dans mon compagnon de tous les jours, j’ai nommé le fabuleux livre On fait quoi pour le dîner ? (édition 2015) dont je vous ai déjà fait l’éloge. C’est mon ouvrage de référence lorsque je cherche des recettes de saison, faciles et rapides. Et il tient toujours ses promesses !

J’ai un peu modifié la recette proposée pour la rendre plus fondante (je la trouvais un peu sèche à mon goût) et je la range à présent dans les recettes incontournables de l’automne. Pour une fois, cependant, il ne s’agit pas d’une recette végétarienne. Même si on ne mange pas beaucoup de viande à la maison, on en consomme quand même de temps en temps… mais seulement de qualité ! Mon boucher est super et je lui fais une confiance aveugle concernant ses produits.

*INGRÉDIENTS

  • 1,2kg de courge butternut
  • 3 c.à s. de noisettes concassées
  • 1 oignon
  • 200g de bacon (ou de lardons fumés. J’utilise du bacon car c’est moins gras que le lard, mais si vous préférez des lardons, cela convient aussi)
  • 5 cl de crème liquide
  • fromage râpé (au choix)
  • 50 cl de lait
  • 40 g de Maïzena
  • noix de muscade en poudre/ sel / poivre

*ET C’EST PARTI !

  • Préchauffez le four à 210°C.
  • Épluchez la courge butternut (c’est le moment un peu fastidieux…) Astuce : découpez-la comme un ananas (regardez la vidéo ici). Je n’ai pas essayé avec un couteau à pain, mais un couteau de cuisine sans dents… testez vous me direz !
  • Une fois épluché, coupez le butternut en cubes un peu grossiers et cuisez-les à la vapeur. Comptez environ 30 minutes (il faut qu’ils soient bien cuits, très fondants, mais qu’ils ne s’effritent pas trop. Testez durant la cuisson à l’aide d’une fourchette).
  • Pendant la cuisson de votre butternut, préparez vos noisettes. Pour ma part, je les passe au mixeur pour les concasser. Réservez.
  • Coupez le bacon comme des lardons assez épais et faites-le revenir dans une sauteuse. 
  • Émincez l’oignon et jetez-le dans la sauteuse avec les lardons en cours de cuisson sans ajouter de matière grasse.
  • Égouttez le butternut et ajoutez-le à la sauteuse avec l’oignon et le bacon. Salez et poivrez. Poêlez 3-4 minutes
  • Pendant ce temps, préparez une béchamel (light) : mélangez le lait et la Maïzena. Salez, poivrez et ajoutez une c.à c. de noix de muscade en poudre. Remuez à l’aide d’un fouet pour que le mélange soit bien homogène.
  • Mettez ce mélange sur le feu et ne cessez pas de remuer jusqu’à ce que la préparation épaississe. Réservez hors du feu.
  • Versez la préparation de la sauteuse dans un plat à gratin. Ajoutez les 5cl de crème, les noisettes, une c. à c. de muscade en poudre et un peu de fromage râpé.
  • Nappez le tout de béchamel. Recouvrez de fromage râpé pour faire gratiner.
  • Enfournez pendant 20 -25 minutes à 210°C. Bon appétit !

 

Vous m’en direz des nouvelles ! Lorsque vous la préparerez, n’hésitez pas à mettre un petit commentaire pour me donner vos impressions et aussi vos ajustements… J’adore lire vos avis et les retours que vous faites sur les recettes ♥ 

Gâteau d’automne aux pommes (sans lactose)

Après avoir passé un week-end pluvieux durant lequel j’ai rallumé mon chauffage, j’ai décidé de faire une recette que j’adore à cette période de l’année, afin de combattre la morosité qui allait commencer à s’installer.

1475434063786

Je vous l’avais promise et la voici enfin : la recette de mon gâteau d’automne préféré, le gâteau aux pommes ! Il va ravir vos journées d’automne pluvieuses et vos dimanches après-midi passés sous un plaid devant une bonne série ou un bon roman, je vous le garantis ☺ A l’origine trouvée sur marmiton, je l’ai un peu modifié pour qu’il soit plus à mon goût. L’avantage numéro 1 de ce gâteau c’est qu’il peut être dévoré mangé par les personnes intolérantes aux lactoses.

En plus, il est super rapide et hyper simple à préparer… Le plus long sera le temps de cuisson : comptez 50min.

INGRÉDIENTS

  • 220 g de cassonade (si vous n’avez pas un palais qui aime beaucoup le sucre, 190g suffiront)
  • 1 paquet de sucre vanillé
  • 3 oeufs
  • 1/2 paquet de levure chimique
  • 125 g de farine
  • 1/2 verre d’huile de colza ou de tournesol
  • 4 pommes de taille moyenne

*ET C’EST PARTI !

  • Préchauffez le four à 160°C.
  • Mélangez tous les ingrédients.
  • Épluchez et coupez les pommes en petits cubes.
  • Ajoutez les pommes à la préparation (petite astuce : si vous préparez les pommes plus tôt, réservez-les dans un peu d’eau citronnée pour qu’elles ne s’oxydent pas).
  • Mélangez le tout pour que la préparation soit homogène.
  • Beurrez (ou huilez) et farinez un moule, versez-ici la préparation et laissez cuire entre 40 et 50 minutes à 160°C.
  • Le gâteau doit être vraiment doré voire un peu plus !Bon appétit ♥

Vous aussi vous avez une recette que vous adorez préparer quand il fait froid et moche pour vous remonter le moral ? Laissez-moi un commentaire pour partager vos secrets 😉